mardi 25 mai 2010

Ascension cycliste

Pause cycliste, quelque part au paradis...
.
Le week end de l'ascension, du 13 au 16 mai, était prévu sur les skis dans un lointain massif italien. Un raid magnifique tout prêt, qui tombe à l'eau à cause d'une météo pourrie, qui nous gâte tant et plus cette année. Direction le sud avec Sylvain, vélos dans le coffre. D'ici deux jours, la météo s'améliorera peut-être, permettant un retour dans nos contrées pour espérer quelque sortie glissante.

Un gîte tout à fait splendide, à proximité de Montbrun les Bains (26)
C'est parti pour un tour dans les Baronnies, immédiatement au nord. Ici le charmant village de St Auban sur l'Ouvèze.

Une magnifique omelette aux champignons plus tard, et quelques belliqueux grêlons, nous voilà au col de Perty (1302m), prêt à plonger vers Orpierre.

Ce tour nous fera parcourir 80km, moyennant un dénivelé positif de 1650m. Retour à Montbrun par Séderon et le col de Macuègne (1068m).
Le lendemain, un tour plus costaud est envisagé, accrochant au passage la montagne de Lure (1826m). Sommet dont le nom m'est familier, car, proche de Sisteron, placé sur la route des Alpes du sud, empruntée toute mon enfance et encore régulièrement aujourd'hui. Nous en viendrons à bout, lors de notre tour de 140km pour 2400m de D+. La montée en versant nord par la vallée du Jabron est magnifique, mais tellement loooongue. Ca caille au sommet, la descente se fera toutes dents claquantes... Descente par ailleurs animée par une crevaison sur ma roue avant, avec réparation sous les rafales glaciales et autres petits grêlons.


Lure, si loin !

Encore de beaux névés versant nord

Le sommet, légèrement glauque

Temps mitigé



La météo ne voulant toujours pas s'améliorer dans nos contrées savoyardes, nous décidons de maintenir le cap au sud pour la fin du week-end : étape footballistique sur le vieux-Port (l'OM champion, que c'est bon... on ne se refait pas...), puis cycliste en montant au Plan d'Aups depuis Auriol. Petit crochet au col de l'Espigoulier, au pied de la face nord de Bartagne (ou Bertagne), terminaison de la chaine de la Ste Baume. Les souvenirs d'enfance remontent en masse.

Montée riante au plan d'Aups

Au col de l'Espigoulier, sous la face nord de Bartagne, dans un mistral à décorner les boeufs


Petite visite dans un jardin secret

La descente via St Zacharie sera sans encombres. Bonheurs simples sur la place de St Zacharie, avec dégustation de crèpes ; pour deux achetées, la troisième est gratuite... à condition d'être souriant !