samedi 20 mars 2010

Printemps au col du Granier

Le Printemps annonce généralement une période faste, emplie d'altitude, de neige transformée, de levers de soleil en montagne... Avec un ensoleillement faible et une douceur récurrente, 2010 échappe à la règle, et voudrait nous éloigner de nos plaisirs de glisse... Soit, je me suis donc résigné à enfourcher le vélo en ce jour de Printemps pour une montée au col du Granier, depuis Chapareillan, annoncée plus difficile que les autres montées (depuis Chambéry, St Baldoph ou Entremont). Pas la grande forme, il me faudra environ 1h10 pour grimper les 850m de dénivelé, sur un revêtement bien granuleux et une montée sans répit. Les pédales automatiques se font désirer !
On fera contre mauvaise fortune bon coeur : à défaut de ski, ce nouveau week-end gris aura servi de début d'entrainement pour le projet qui se profile pour juin, à savoir la traversée des grandes Alpes : Thonon-Nice, par les plus hauts cols... Au boulot !

Lac de la Thuile

Face nord du Granier, déjà austère par beau temps, carrément glauque dans ces conditions

Belledonne depuis la descente, dans ses habits d'hiver 2009/2010 : gris

lundi 15 mars 2010

2009, bilan météo

Comme chaque année, Météo-France nous propose le bilan de l'année écoulée.

Entre-autres faits marquants, les températures : avec une température moyenne supérieure à la normale de 0,8 °C, 2009 se situe en France métropolitaine au neuvième rang des années les plus chaudes depuis 1900.

Côté précipitations, elles ont été globalement déficitaires sur le pays, avec des cumuls annuels ne représentant parfois que 70 à 80 % des valeurs normales. Quelques régions ont toutefois connu des précipitations légèrement supérieures aux normales, notamment la Bretagne, l’Aquitaine et, partiellement, la Provence et de la Corse.

L'année 2009 en détail à consulter sur le lien ci-dessus.

mardi 9 mars 2010

Corsica 2009

Côte est, Marine de Solaro

Plage de Roccapina

A la suite directe de mes aventures Chiliennes avec Manu en octobre 2009, nous nous sommes offerts avec Nath une semaine de détente en Corse, sur laquelle nous n'avions jamais mis les pieds. Un programme tout en détente, visite, et un minimum syndical de sport...
















Clocher de Solaro inside

Visite du petit village de Solaro (au nord ouest de Solenzara)

Merde, le bar des sports est fermé !









Balade jusqu'aux ruines de la chapelle San Giovanni et sa tour de guet




















Randonnée autour des mythiques Aiguilles de Bavella
























Les imposantes tours rocheuses







-------------------------
Le lendemain, direction le village perché de Sartène, sans se priver de pauses éblouissantes !














Plage de Roccapina

Petite escapade à la nage

Croisés quelques grimpeurs, pas étonnant avec ce rocher qui fait baver (lla)...
Salut toi !
Mais c'est extrême !

Sous le "Lion couché", un vent à décorner les boeufs
L'hallucinante plage d'Erbaju

En route pour la tour Génoise
Sartène
-----------------------------
Journée détente au nord de Solenzara (cote est), ici les vignobles


Les pêcheurs sont de sortie

Puis visite d'Aléria, ancienne cité médiévale corse de premier ordre














-----------------------

Pour agrémenter notre dernier jour, on décide de se mouiller un peu... Direction le canyon de la Purcarracia, classique parmi les classiques. Et pour pimenter l'escapade, on part avec le strict minimum de matériel : la combinaison. Et même un peu moins pour moi, qui n'ait qu'un mince shorty, alors que l'eau est fraiche et qu'il a plu la veille. On shuntera les rappels par les rives du canyon.


Elle est tiède... on dirait pas ?

A fond dans les toboggans (put... j'ai froid!)

Cette escapade Corse était le deuxième volet des vacances, reste encore à dévoiler le troisième... Ou bien quelques brides du faux deuxième intercalé juste avant la corse, à l'accent franchement festif...