mercredi 29 avril 2009

Pot pourri pour grand ski - mars/avril 2009

Si on ne s'en réfère qu'au ski de rando, c'est 11 nouvelles sorties depuis la dernière mise à jour, que de retard accumulé...
Je choisirai donc la facilité : 11 photos pour 11 sorties ! Avec les liens qui vont bien vers les compte-rendus sur le net, plus riches en photos et conditions de neige.


02/03, couloir SO de la Sache avec une belle photo de Clément me prenant sur une contrepente, devant la grande Casse.
Cotation 5.1/E2 (annoncé 5.2 dans le toponeige Vanoise, surévalué à notre goût)

Compte-rendus skitour et volopress



Sortie de fin de journée après le boulot, avec Arnaud, pour une descente au coucher du soleil...

Cotation 4.2/E3



03/04 : superbe boucle en Vanoise autour de la dent Parrachée (sommet avec Manu il y a 4 ans déjà). Très belle journée avec Nathalie, Pascal et Sylvain. Au menu du glacier de la Mahure, de la poudre excellente ! Et beaux progrès de Nath qui gagne en technique et en assurance :) .

Cotation : 3.1/E2.
Comme d'hab, joli cr de Pascal


Le lendemain soir (04/04), Sylvain me rejoint en fin d'aprem pour foncer à la face ouest des Rochers de la Bade, dans les Bauges. Timing restreint = course acharnée, soir de printemps = neige molle, sortie avec Sylvain = classique rigolade...
A signaler que cette facette, que j'avais également regardé attentivement depuis la route du Margériaz, avait été "défrichée" par Justin cet hiver.
Cotation : 4.2/E3.

Gbagbon !

17/04 : sur la route de Marseille (we de Pâques), halte dans le Valgaudemar. Nous dormons en gîte à la Chapelle avec Nath et Manu (venus d'Aix) pour être à pied d'oeuvre et rentrer tôt.

L'objectif initial était autre, mais on se rattrapera dans le couloir nord des Aupillous. Et quel rattrapage, en grosse poudre, et pour faire l'intégrale par la goulotte inférieure.
Louis et JB, partis le matin de Grenoble, nous rattraperont à la montée dans le couloir.
Ci contre une photo d'un de nos "poursuivants", à la montée. On voit dans l'axe la fameuse traversée qui permet de rejoindre la goulotte inférieure.
Mon cr volopress, celui skitour de Manu.


18/04 : on décide avec Sylvain de reporter le départ du raid en Mercantour, à cause des conditions météo et nivo trop défavorables. Mais ici il fait beau, direction les Aiguilles d'Argentière avec Justin pour ce joli couloir nord-est. Un projet de longue date pour lui comme pour moi.
Ici Justin dans le haut du couloir et dans une très bonne neige...
Cotation : 5.1/E2

Pendant ce temps, Manu et Louis, qu'un réveil atroce m'avait dissuadé de retrouver, se régalaient à l'Olan.

Départ finalement lundi 20/04 pour le raid. Un aller-retour plus tard dans le Mercantour, nous revoici au bon gîte de la Chapelle-en-Valgaudemar mardi soir. Trop de neige fraiche en Mercantour pour la grande traversée envisagée sur une semaine, nous avons préféré renoncer au projet et faire du bon ski plus au nord, et surtout plus sécurit.
Ce sera donc les Rouies ce 22/04. Sommet magnifique des Ecrins, avec panorama époustouflant. Dur de ne choisir qu'une photo tant les paysages sont grandioses, il faut aller en voir un peu plus sur mon compte-rendu.
Cotation 3.3/E2





Dès le lendemain matin (23/04), direction Valfréjus pour aller du côté du Gran Bagna.
Après les 2400m de dénivelé de la veille, les jambes sont un peu lourdes...

Le couloir nord (dans l'ombre sur la photo) me fait évidemment de l'oeil, un peu moins à Sylvain... On décide finalement de descendre tôt pour profiter d'une belle neige transfo.

Compte-rendu
Puis direction l'Orgère, ou selon nos appellations : résidence secondaire, maison de vacances, adresse fiscale... En bref un très bon plan que nous connaissons depuis de nombreuses années. Nous comptions sur le déneigement naturel de la route : petit hic quand on bloque devant un gros névé, infranchissable en voiture.
Mais depuis quand des éléments matériels dictent leur loi ? 30mn plus tard, un travail de forcené avec les pelles nous aura creusé une belle tranchée juste assez large pour faire passer la voiture. Quelques autre petits névés plus tard, nous voici lézardant sur la terrasse de l'Orgère.
Et voilà le travail !
Météo un peu capricieuse nous privant du sommet (stop au dessus du bombé à 45°, 50m sous le sommet).
A la descente on verra un Gypaète : majestueux.

Puis les marmottes batifolantes devant le Printemps naissant.



Retour à l'Orgère, et voilà ce que ça donne : le pied intégral.


Sylvain pousse même le vice à préparer du café, avec petits sucres à disposition : le café comme au café.




Lendemain, 25/04, très belle boucle au Rateau d'Aussois, toujours depuis l'Orgère.

A droite Sylvain dans la facette est, avant de basculer dans le couloir proprement dit (à gauche).
Puis retour à l'Orgère puis Chambéry... Au final pas de raid en Mercantour, mais de belles courses en Vanoise et Ecrins.