mercredi 18 février 2009

Grande Sure au soleil

Ce dimanche 15/02, départ avec Nath vers la Grande Sure, depuis le couvent de la Chartreuse de Currière. Un lieu mystérieux que j'aime bien, comme de nombreux autres en Chartreuse. Des lieux qui dégagent quelque chose par leur silence et l'histoire qui leur est associée. La beauté du cadre est la touche finale du tableau.
J'étais monté en 2005 sous la crête des Charmilles, puis de nouveau aux Charmilles en été, en bouclant par le col de la Charmille.
Bref, on franchit les tunnels des Agneaux et de la Galère sur la route fermée menant au col de la Charmette, puis montée dans la forêt jusqu'au col de la Charmille.
Forêt des plus enchanteresse


Sous le col de la Charmille
Arrivés au col, paysage ébouissant :
La grande Sure est au fond. Malgré le pied sanguinolant de Nath à cause d'ampoules douloureuses, on continue vers le col de la Sure. Nath m'attendra au soleil pendant que je ferai l'aller-retour au sommet rapidement. Repérage au passage de l'entrée du couloir de Jusson... qui n'est pas en bonnes conditions (verglacé et peu rempli). Belle poudre pour redescendre au col, puis on préfère descendre sur le plat du cul de la Lampe, repeauter (100m) jusqu'au col de la Charmille, et skier la forêt, assez clairsemée pour se faire plaisir (plaisir relatif pour certaine...). L'ensemble était bien sûr(e) déjà tracé, quelques jours après la dernière chute. Une ambiance plus relax que le but de la veille au Pécloz...
Conditions et compte-rendu : volopress

L'enfilade jusqu'aux Rochers de Chalves

Charmant Som écrasé par Belledonne (et la Dent de Crolles coincée au second plan)